Page:Innocent Borisov - Acathiste.djvu/20

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Vous avez, en descendant vers les captifs de l’enfer, détruit l’empire de Satan par Votre vertu toute puissante.

Verset. Gloire à Votre passion, ô Seigneur !

Vous n’avez point répondu à Hérode, le fils de perdition, qui a déjà fait décapiter Jean, Votre précurseur et Votre voix : inspirez-moi, ô mon Jésus, une bonne réponse après ma mort.

Verset. Gloire à Votre passion, ô Seigneur !

Hérode a demandé un signe miraculeux, ne comprenant point le grand miracle, que Dieu se tenait devant la créature : répandez sur moi la lumière de Votre face, ô mon Jésus, et donnez la joie à mon cœur rempli de tristesse.

Gloire au Père, au Fils et au St-Esprit.

En Vous frappant on a couvert Votre figure, ô Jésus, que les Chérubins eux-mêmes ne peuvent regarder : couvrez-moi par Votre médiation.

Maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Vous avez versé des larmes amères, ô Vierge Marie, lorsque Vous avez vu les Juifs conduisant Votre Fils comme un malfaiteur : en vérité, grande est Votre longanimité, ô mon Fils et mon Dieu, avez-vous dit en soupirant.