Page:Ibsen - Peer Gynt, trad. Prozor, 1899.djvu/90

Cette page a été validée par deux contributeurs.
57
ACTE II

LA PREMIÈRE

Force est douceur.


LA SECONDE

Force est douceur.Douceur est force.


LA TROISIÈME

Sans gars, c’est des trolls qu’on amorce.


PEER GYNT

Où sont vos gars ?


LES TROIS FILLES (riant bruyamment)

Où sont vos gars ?Adieu ! bonjour !


LA PREMIÈRE

Le mien, qui me jurait l’amour,
A pris une veuve à dot ronde.


LA SECONDE

Et le mien, une vagabonde.


LA TROISIÈME

Le mien noya notre bâtard.
Il fut pendu deux mois plus tard.

(Les trois filles se remettent à appeler : « Trond, Koré, Bord, etc. ».)


PEER GYNT (d’un bond, se plaçant entre elles)

Trois trolls ? J’en vaux autant, les belles !


LES FILLES

Bah !