Page:Ibsen - Peer Gynt, trad. Prozor, 1899.djvu/81

Cette page a été validée par deux contributeurs.
48
PEER GYNT

PEER GYNT

Portes-tu un livre de cantiques dans un mouchoir et une tresse d’or à la nuque ? Marches-tu les yeux baissés sur ta jupe blanche en tenant un coin du tablier de ta mère ? Réponds !


INGRID

Non, mais… !


PEER GYNT

As-tu fait ta communion au printemps dernier ?


INGRID

Non, mais, Peer… !


PEER GYNT

As-tu le regard timide ? Peux-tu dire non quand je t’implore ?


INGRID

Jésus ! Je crois qu’il perd l’esprit !


PEER GYNT

Est-ce une fête que de te voir ? Réponds !


INGRID

Non, mais…


PEER GYNT

Alors, que me fait tout le reste ? (Il veut s’éloigner.)


INGRID (lui barrant le passage)

Sais-tu que c’est infâme de me trahir ainsi ?