Page:Ibsen - Peer Gynt, trad. Prozor, 1899.djvu/78

Cette page a été validée par deux contributeurs.
45
ACTE PREMIER

AASE (laissant tomber son bâton)

Ah ! la canaille !


ASLAK (abasourdi)

Seigneur ! Le voici qui escalade le fjaell. On dirait un bouquetin !


LE MARIÉ (pleurant)

Mère ! Il la porte comme un petit veau !


AASE (avec un geste de menace)

Ah ! si tu pouvais tomber et… (Avec angoisse.) Attention ! Si le pied te glissait !


LE PROPRIÉTAIRE D’HÆGSTAD (arrivant, tête nue, pâle de colère)

Je le tuerai pour ce coup-là !


AASE

Ah ! non ! Dieu me damne si je vous laisse faire !