Page:Ibsen - Peer Gynt, trad. Prozor, 1899.djvu/234

Cette page a été validée par deux contributeurs.
201
ACTE V

LE PASSAGER

Il n’y a plus à compter sur les autres.


PEER GYNT

Assez !


LE PASSAGER

Comme il vous plaira. (Un silence.)


PEER GYNT

Eh bien ?


LE PASSAGER

Je me tais.


PEER GYNT

Par Satan !… Que faites-vous ?


LE PASSAGER

J’attends.


PEER GYNT (s’arrachant les cheveux)

C’est à rendre fou ! Qui êtes-vous ?


LE PASSAGER (s’inclinant)

Votre serviteur.


PEER GYNT

Et puis ? Voyons ! parlez !


LE PASSAGER

Devinez ? N’avez-vous jamais vu personne qui me ressemble ?