Page:Ibsen - Peer Gynt, trad. Prozor, 1899.djvu/202

Cette page a été validée par deux contributeurs.
169
ACTE IV

BEGRIFFENFELD

Encore un mot énigmatique. (Lui saisissant le poignet.) Au Caire ! J’ai trouvé l’empereur des exégètes !


PEER GYNT

L’empereur ?


BEGRIFFENFELD

Venez !


PEER GYNT

Serais-je vraiment connu ?


BEGRIFFENFELD (l’entraînant)

L’empereur d’une exégèse fondée sur le soi-même !



(Au Caire. Une vaste cour entourée de bâtiments et de hautes murailles. Fenêtres grillées. Cages de fer.)

(Dans la cour trois gardiens. Arrive un quatrième.)


LE QUATRIEME

Eh ! Schaffmann ! Où est le directeur ?


UN DES TROIS PREMIERS

Il est parti ce matin avant l’aube.


LE QUATRIEME

Je crois qu’il lui est arrivé un désagrément, cette nuit.


UN AUTRE

Sst ! Le voici !

(Begriffenfeld introduit Peer Gynt, referme la porte et met la clef dans sa poche.)