Page:Ibsen - Peer Gynt, trad. Prozor, 1899.djvu/201

Cette page a été validée par deux contributeurs.
168
PEER GYNT

BEGRIFFENFELD (bondissant)

Ah ! quel éclair ! J’entrevois l’énigme de la vie. Lui-même, dites-vous ! En êtes-vous sûr ?


PEER GYNT

Oui. Du moins l’affirme-t-il.


BEGRIFFENFELD

Lui-même ! La grande évolution est proche ! (ôtant son chapeau.) Votre nom, Monsieur ?


PEER GYNT

Je m’appelle Peer Gynt.


BEGRIFFENFELD

Peer Gynt ! C’est symbolique ! J’aurais pu m’en douter. Peer Gynt ? Cela veut dire l’inconnu, ce qui va venir, ce qui m’a été prédit.


PEER GYNT

Vraiment ? Vraiment ? Et vous venez me chercher, peut-être ?


BEGRIFFENFELD

Peer Gynt ! Il y a là un mystère, un abîme ! Et, en même temps, quelque chose d’incisif ! Chaque mot est un enseignement profond ! Qui êtes-vous ?


PEER GYNT (modestement)

J’ai toujours tâché d’être moi-même. D’ailleurs, voici mon passeport.