Page:Ibsen - Peer Gynt, trad. Prozor, 1899.djvu/119

Cette page a été validée par deux contributeurs.
86
PEER GYNT

PEER GYNT

Sais-tu où j’ai été cette nuit ? La fille du vieux de Dovre était après moi et ne voulait pas me lâcher.


SOLVEIG

On a bien fait de sonner les cloches.


PEER GYNT

Mais Peer Gynt n’est pas si facile à prendre. Qu’en dis-tu, hein ?


HELGA (pleurant)

Oh ! la voici qui se sauve à toutes jambes ! (Courant après Solveig.) Attends-moi !


PEER GYNT (lui saisissant le bras)

Regarde un peu ce que j’ai dans cette poche ! Un bouton d’argent. Je te le donne si tu parles pour moi !


HELGA

Lâche-moi ! Laisse-moi partir !


PEER GYNT

Tiens, prends-le.


HELGA

Lâche-moi ! Je veux reprendre mon panier.


PEER GYNT

Que Dieu te récompense si tu…