Page:Ibsen - Peer Gynt, trad. Prozor, 1899.djvu/101

Cette page a été validée par deux contributeurs.
68
PEER GYNT


LE PREMIER TROLL (à Peer Gynt)

Saisis-tu la profondeur de ce mot ?


PEER GYNT

Il me paraît plutôt obscur.


LE VIEUX DE DOVRE

« Se suffire », mon fils, c’est là un mot fort et tranchant qui doit devenir ta devise.


PEER GYNT (se grattant la tête)

Hem !


LE VIEUX DE DOVRE

Il le faut, si tu veux commander.


PEER GYNT

Après tout je m’en moque, ça m’est égal.


LE VIEUX DE DOVRE

En outre, il faut savoir estimer à sa valeur notre manière de vivre, simple et régulière. (Il fait un signe. Deux trolls à têtes de porcs coiffés de bonnets de nuit, apportent à manger et à boire.) C’est la vache qui fournit les gâteaux, et le bœuf l’hydromel. Peu importe le goût. L’important, comprends-le bien, c’est que tout cela soit un produit de l’endroit.


PEER GYNT (repoussant nourriture et boisson)

La peste soit de votre boisson domestique ! Je ne m’y habituerai jamais.