Page:Hugo - Actes et paroles - volume 3.djvu/120

Cette page n’a pas encore été corrigée


du moins ces deux choses qui font vivre, le pain et l’air natal, tournez vos yeux vers cette famille de l’exil qui lutte pour tous et qui ébauche dans les douleurs et dans l’épreuve la grande famille des peuples.

Que chacun donne ce qu’il pourra. Nous appelons nos frères au secours de nos frères.