Page:Hugo - Actes et paroles - volume 1.djvu/73

Cette page a été validée par deux contributeurs.


souvenir du moins est resté indestructible dans la mémoire orageuse de ce peuple en révolution qui oubliait tout, comme reste au fond de l’océan, à demi enfouie sous le sable, la vieille ancre de fer d’un vaisseau disparu dans la tempête !