Page:Hugo - Actes et paroles - volume 1.djvu/223

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Report 400,000 fr.
Pour le Gymnase 30,000
Pour la Porte-Saint-Martin 35,000
Pour le Vaudeville 24,000
Pour les Variétés 24,000
Pour le Théâtre Montansier 15,000
Pour l’Ambigu-Comique 25,000
Pour la Gaîté 25,000
Pour le Théâtre-Historique 27,000
Pour le Cirque 4,000
Pour les Folies-Dramatiques 11,000
Pour les Délassements-Comiques 11,000
Pour le Théâtre Beaumarchais 10,000
Pour le Théâtre Lazary 4,000
Pour le Théâtre des Funambules 5,000
Pour le Théâtre du Luxembourg 5,000
Pour les théâtres de la banlieue 10,000
Pour l’Hippodrome 5,000
Pour éventualités 10,000

Total 680,000 fr.


Le comité a cru nécessaire d’ajouter aux subventions réparties une somme de 10,000 francs destinée à des allocations éventuelles qu’il est impossible de ne pas prévoir en pareille matière.

Afin de multiplier les précautions et de rendre tout abus impossible, votre comité, d’accord avec le ministre, vous propose d’ordonner, par l’article 2 du décret, que la distribution de la somme afférente à chaque théâtre sera faite de quinzaine en quinzaine, par cinquièmes, jusqu’au 1er octobre. Les deux tiers au moins de la somme seront affectés au payement des artistes, employés et gagistes des théâtres. Enfin, le ministre rendra compte de mois en mois de l’exécution du décret à votre comité de l’intérieur.

Un décret spécial avait été présenté pour le Théâtre de la Nation ; le comité, ne voyant aucun motif à ce double emploi, a fondu les deux décrets en un seul.

Le crédit total alloué par les deux décrets ainsi réunis s’élève à 680,000 francs.

Par toutes les considérations que nous venons d’exposer devant vous, nous espérons, messieurs, que vous voudrez bien voter ce décret dont vous avez déjà reconnu et déclaré l’urgence. Il faut que tous les symptômes de la confiance et de la sécurité reparaissent ; il faut que les théâtres rouvrent ; il faut que la population reprenne sa sérénité en retrouvant ses plaisirs. Ce qui distrait les esprits les apaise. Il est temps de remettre en mouvement tous les moteurs