Page:Hugo - Actes et paroles - volume 1.djvu/172

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


fraternité ; et il serait horrible que, par une révolte d’équipage, la France, ce premier navire des nations, sombrât en vue de ce port magnifique que nous apercevons tous dans la lumière et qui attend le genre humain. (Très bien ! très bien !)