Page:Hugo - Actes et paroles - volume 1.djvu/158

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


intéressent l’élection, le concours, les droits des artistes et les franchises de l’art.

M. Victor Hugo déclare qu’ici encore son passé répond de son avenir, et que pour défendre les libertés et les droits de l’art et des artistes depuis vingt ans il n’a pas attendu qu’on le lui demandât. Il continuera d’être ce qu’il a toujours été, le défenseur et l’ami des artistes. Ils peuvent compter sur lui.

L’assemblée proclame, à l’unanimité, Victor Hugo candidat des associations réunies.