Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Théâtre, tome VI.djvu/316

Cette page n’a pas encore été corrigée


294 MILLE FRANCS DE RÉCOMPENSE. grâce mêlée à la majesté. La grâce fait qu’on dit : Mademoiselle, la majesté fait qu’on dit : Madame. . . VOIX de M. BARUTIN, de l’intérieur du tripot. Tancrède ! M. DE PONTRESME, se détournant. Quoi ? M. BARUTIN, qu’on entrevoit au rez-de-chaussée. Je fais un coup superbe. M. DE PONTRESME. Combien joues-tu. ? M. BARUTIN. Vmgt louis. M. DE PONTRESME. Part à deux. J’en fais dix. M. BARUTIN. Va pour dix. M. DE PONTRESME, redoublant son sourire et s’approchant de Cyprienne. Mademoiselle... CYPRIENNE, reculant sa chaise. Monsieur ! Vous m’avez rendu service ! M. DE PONTRESME, à part et déconcerté. Une fière leçon de dignité qu’elle me donne là ! VOIX DE M. BARUTIN. Tancrède ! M. DE PONTRESME. Quoi ? M. BARUTIN. Sois dans la jubilation. M. DE PONTRESME. Je perds ?