Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Théâtre, tome VI.djvu/240

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



GLAPIEU, le doigt sur la bouche, souriant.

Chut ! Vous êtes jolie. Faites une bonne action.


CYPRIENNE.

Ah ! mon Dieu !


GLAPIEU.

Ça va aux jolis visages, les bonnes actions.


CYPRIENNE.

Mon Dieu ! mon Dieu !


GLAPIEU.

Mademoiselle, je commence par déclarer que je ne suis pas monsieur Edgar. Cet aveu doit me concilier votre confiance.


CYPRIENNE.

Qui êtes-vous ?


GLAPIEU, souriant.

Un pas grand’chose. Mais un bon garçon.


CYPRIENNE.

Monsieur…


GLAPIEU.

Merci, mademoiselle. C’est déjà beaucoup de ne pas avoir crié. Une sotte aurait crié. Vous n’êtes pas une chipie, merci.


CYPRIENNE.

J’ai peur.


GLAPIEU, souriant.

Fausse route. Ayez pitié.


CYPRIENNE.

Qui êtes-vous ? que voulez-vous ?


GLAPIEU.

Je suis un excentrique en rupture de ban. Je vais vous dire. Avoir pitié, je vous assure que cela ne sera pas bête. Vous ne vous en repentirez pas. Je