Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Théâtre, tome V.djvu/255

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


LE TONNERRE, dans la coulisse.

Taisez-vous donc, galopins ! on n’entend pas mame Barville ; allez-vous vous taire !


PREMIER FLOT, au tonnerre.

On y va, m’sieu Vissot. (Aux autres flots.) Chut et décence, les vieux !

Ceci vient après un dialogue sérieux et terrible des vents dans une tempête du pôle. Les deux scènes sont dans la même pièce.