Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Théâtre, tome IV.djvu/29

Cette page n’a pas encore été corrigée


à part, regardant ses marottes. }}

J'ai deux marottes.

L'une est en or, l'autre en cuivre.

L'une s'appelle Mal, l'autre s'appelle Bien.

Et je les aime autant l'une que l'autre. Rien

Est mon but.

Il considère le gazon des fosses.

Là des fleurs, là des feuilles séchées.


Le Roi, au prieur.


Les mœurs dans vos couvents se sont fort relâchées, Moine.


Le Prieur


Seigneur...


Le Roi


On voit des femmes très souvent

Dans ce cloître.


Le Prieur


Ce cloître est voisin d'un couvent

D'ursulines , qui sont nos ouailles; nous sommes...


Le Roi


 Boucs gardant des brebis.


Le Prieur, saluant.
}


Seigneur...


Gucho, à part.


Tout couvent d'hommes

Confesse le couvent de femmes d'à côté,

Fait la faute, et l'absout, avec paternité,

Et, régnant sur ces coeurs dans sa toute-puissance,

Leur ôte la vertu, puis leur rend l'innocence.

Doux miracle. Secret de la confession.

{{Personnage