Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Théâtre, tome III.djvu/56

Cette page n’a pas encore été corrigée


D’ailleurs la chose sera encore mieux prouvée à


La Reine

tout à l’heure. La jeune fille est ici, comme je l’ai dit

à votre majesté. Je l’ai fait saisir dans sa maison cette nuit.


La Reine

Mais est-ce que ce n’est pas là un crime suffisant pour lui faire trancher la tête à cet homme, monsieur ?


Simon Renard

Avoir été chez une jolie fille la nuit ? Non, madame. Votre majesté a fait mettre en jugement Trogmorton pour un fait pareil ; Trogmorton a été absous.


La Reine

J’ai puni les juges de Trogmorton.


Simon Renard

Tâchez de n’avoir pas à punir les juges de Fabiani.


La Reine

Oh ! Comment me venger de ce traître ?


Simon Renard

Votre majesté ne veut la vengeance que d’une certaine manière ?


La Reine

La seule qui soit digne de moi.


Simon Renard

Trogmorton a été absous, madame. Il n’y a qu’un moyen, je l’ai dit à votre majesté.


L’homme

qui est là.


La Reine

Fera-t-il tout ce que je voudrai ?


Simon Renard

Oui, si vous faites tout ce qu’il voudra.


La Reine

Donnera-t-il sa vie ?


Simon Renard