Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Théâtre, tome III.djvu/329

Cette page n’a pas encore été corrigée


c|red}}
[apparaissant à cheval, pâle, haletant, épuisé comme un homme qui vient de faire une longue course]

Arrêtez !


LA ESMERALDA

Phoebus De Chateaupers !


CLAUDE FROLLO

[à part, terrifié.]

La trame se déchire !


PHŒBUS DE CHATEAUPERS

[se jetant à bas du cheval.]

Dieu soit loué ! je respire.
J’arrive à temps. Celle-ci
Est innocente, et voici
Mon assassin !

[Il désigne Claude Frollo]


TOUS


Ciel ! le prêtre !


PHŒBUS DE CHATEAUPERS


Le prêtre est seul coupable, et je le prouverai.
Qu’on l’arrête.


LE PEUPLE


Ô surprise !

[Les archers entourent Claude Frollo]


CLAUDE FROLLO


Ah ! Dieu seul est le maître !


LA ESMERALDA


Phoebus De Chateaupers !


PHŒBUS DE CHATEAUPERS


Esmeralda !

[Ils se jettent dans les bras l’un de l’autre.]


LA ESMERALDA


Mon Phoebus De Chateaupers adoré !
Nous vivrons.


PHŒBUS DE CHATEAUPERS


Tu vivras.


LA ESMERALDA


Pour nous le bonheur brille.
{{Personnage|LE PE