Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Roman, tome IX.djvu/378

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


danois, le chien du prince, était en train de manger ce cœur dans un coin de la chambre. Il n’en restait plus guère que le quart.


Croizat et Montargis, deux financiers, hommes de rien, pourvus de charges dans l’ordre du Saint-Esprit, qui leur donnait le droit de porter le cordon bleu par tolérance, recevaient l’ordre de quitter le cordon ; moyen de leur faire donner pour le garder 300 000 livres.


Louis XV (adolescent), après le renvoi de l’infante d’Espagne, eut le choix entre 99 princesses nubiles (liste dressée par M. de Morville).


Vols de l’état. Dans une refonte de monnaies en 1717, le boni fait plus de 80 millions.

Impôt du dixième, impôt monstrueux, qui, établi pour la durée de la guerre en 1710, dura tout le dix-huitième siècle.

Les pièces de 50 sous ne contenaient que pour dix-sept sous d’argent.

En 1723, le louis de 45 livres (double louis) était diminué de vingt sols. Le louis ainsi rogné devait, pour valoir 44 livres, peser 7 deniers 16 grains. On était forcé d’avoir toujours son trébuchet dans sa poche.

Le 22 septembre 1724, un édit fait descendre le louis d’or de 27 livres à 14 livres.

En 1725, Paris-Duvernet fait décréter au roi une taxe du cinquantième sur tous les biens et revenus du royaume.

Le joyeux avènement coûtait 48 millions à la France.

Toutes les rentes viagères s’éteignaient au profit du roi.

En 1726, Le Pelletier des Forts supprime les rentes viagères purement et simplement, alléguant qu’elles ont été constituées en papier.

En 1730, M. Le Pelletier des Forts, contrôleur général, faisait voler par son commis Nicolas, mis pour la frime à la Bastille, cinq ou six millions d’actions de la Compagnie des Indes. La contrôleuse était complice. On afficha à la porte du contrôleur général cet écriteau :

Maison à brûler.
Maître à rouer.
Femme à pendre.
Commis à pilorier.