Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome VII.djvu/208

Cette page a été validée par deux contributeurs.



Monstre apocryphe,
Trouble-raisons,
On sent ta griffe
Dans ces buissons.

Tu me dénonces
Un rendez-vous,
Ô fils des ronces,
Frère des houx.

Et ta voix grêle
Vient accuser
D’un sourire, elle,
Lui, d’un baiser.

Quel vilain rôle !
Je n’en crois rien,
Vieux petit drôle
Aérien.

Reprends ta danse,
Spectre badin ;
Reçois quittance
De mon dédain

Où j’enveloppe
Tous tes aïeux
Depuis Ésope
Jusqu’à Mayeux.


12 août.