Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome VII.djvu/174

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Cette adolescente est sombre
À cause de ses quinze ans
Et de tout ce qu’on voit d’ombre
Dans ses beaux yeux innocents.

On donnerait un empire
Pour tous ces chastes appas ;
Elle est terrible ; et le pire,
C’est qu’elle n’y pense pas.


23 juin 1859.