Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Correspondance, tome IV.djvu/70

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Au même[1].


1er nov. 1878. H.-H.

Cher Meurice, toutes sortes de félicitations et de remercîments. Je suis confus de toute la peine que vous prenez pour moi, et il m’est impossible de vous dire combien j’en suis reconnaissant.

Malheureusement, je ne puis faire ce que notre bon ami Lesclide[2] désire, et je le lui ai fait comprendre hier. Comme je le lui ai dit quand il a commencé chez moi, je ne puis rien lui offrir au delà de la table, il l’a reconnu, et nous sommes les meilleurs amis du monde. Il va sans dire que les 1 000 fr. donnés par vous pour ces quatre mois qui viennent de passer sont ratifiés par moi, mais c’est là tout, et je suis contraint de me borner à cela. Je vous expliquerai toutes ces choses en détail, et je suis sûr d’avance que, mis au courant des faits, vous m’approuverez ainsi que notre grand et cher Auguste. — Nous comptons partir d’ici mardi prochain, à moins que le gros temps ne persiste. Je vois avec plaisir que le Sénat ajourne ses élections. — À bientôt, cher doux ami, tout mon cœur est avec vous. De profundâ animâ[3].


Au même[4].


5 nov. mardi.

Cher doux ami, j’allais vous écrire en nègre et vous expédier une dépêche ; mais le télégramme vendredi 15 m’arrive, et détermine une lettre. Le temps est fort mauvais ici, et voici le parti que nous prenons : partir au premier beau jour.

Nous croyons que l’arrangement céleste se fera proprement et que nous pourrons décamper d’ici le samedi (prochain) 9 ; cela nous ferait aborder à Paris dimanche 10. Si le temps est trop méchant, il nous restera les départs de lundi, mardi, et mercredi. Trois mauvais jours. Le meilleur serait donc le plus voisin, samedi. Nous ferons tous nos efforts pour cela. Il importe que

  1. Inédite.
  2. Richard Lesclide avait demandé à entrer chez Victor Hugo pour copier ses manuscrits ; il a laissé un livre : Propos de table de Victor Hugo, où il s’est glissé plusieurs inexactitudes.
  3. Bibliothèque Nationale.
  4. Inédite.