Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Choses vues, tome I.djvu/301

Cette page a été validée par deux contributeurs.


sible qui, pendant des années peut-être, avait filtré goutte à goutte, rancune à rancune, dans cette âme, et dont l’assassin, mûrissant à son insu, ne se rendait pas compte à lui-même. Le meurtre pénétrait peu à peu le meurtrier et l’emplissait sans qu’il s’en doutât. Il y a dans ces destinées fatales un jour où la colère se fait haine et un autre jour où la haine se fait crime.

Analysez ce crime : vous le trouverez composé de ces deux éléments qui s’excluent en apparence et se combinent en réalité : improvisation et préméditation.