Page:Houde - Le manoir mystérieux, 1913.djvu/9

Cette page a été validée par deux contributeurs.



PRÉFACE



FRÉDÉRIC HOUDE


Le roman que nous présentons au public canadien mérite bon accueil, non seulement par l’intérêt du récit et par la personnalité du héros — qui n’est rien moins que l’intendant Hocquart — mais encore par son auteur, dont la mort prématurée ne lui permit pas de donner à son œuvre la forme du livre, qui en la multipliant en aurait assuré la vie. Cette œuvre remarquable fut écrite par un journaliste de talent, par un des plus grands amis de la cause des Canadiens-français aux États-Unis, le lieutenant-colonel Frédéric Houde, membre du parlement canadien et éditeur propriétaire du « Monde », le journal français le plus lu et le plus répandu, alors que la « Patrie » était à ses débuts et que la « Presse » était à naître.

L’auteur du « Manoir mystérieux » est né à Louiseville ou, comme on disait autrefois, à la Rivière-du-Loup (en haut) le 23 septembre 1847. Houde fit de brillantes études au séminaire de Nicolet, et à sa sortie entra au « Constitutionnel » des Trois-Rivières comme assistant-rédacteur.

Il passa ensuite aux États-Unis pour s’y livrer au journalisme, avec un courage et une ardeur que rien ne put abattre. Le succès couronna ses efforts dans cette rude tâche comme nous le verrons, et ce n’était pas une mince entreprise que celle de se faire un avenir dans cette carrière.