Page:Houde - Le manoir mystérieux, 1913.djvu/66

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
66
LE MANOIR

ble ! je ne pouvais m’établir dans sa chambre comme un garde-malade, cependant.

Deschesnaux prit quelques informations qui confirmèrent les assertions de Lavergne, et, convaincu de sa bonne foi, il lui parla du projet de le prendre pour le service de l’intendant. Ils ne tardèrent pas à s’entendre. Aussitôt ils montèrent à cheval et se dirigèrent vers les Trois-Rivières, où ils trouvèrent M. Hocquart à l’ancienne résidence que celui-ci avait achetée de M. de Francheville, seigneur de St-Maurice, en même temps que le manoir, le moulin et la fabrique de biscuits de la Rivière-du-Loup. Cette maison était occupée par son ami intime le docteur Alavoine, chez lequel il se retirait lorsqu’il était aux Trois-Rivières.

Dans l’après-midi du même jour, tous les trois se mirent en route pour Québec. Ils se rendirent le soir jusqu’à Portneuf, et arrivèrent eu ville le lendemain avant-midi.