Page:Houde - Le manoir mystérieux, 1913.djvu/141

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
MYSTÉRIEUX
141

vait une crainte profonde en songeant qu’il contrariait les projets du favori de l’intendant. Cependant, il assura Taillefer que lui et son maître le trouveraient toujours prêt à leur donner tous les secours qu’il lui serait possible de donner.