Ouvrir le menu principal

Page:Haraucourt - Amis, 1887.djvu/359

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


V


Aucun des quatre éléments ne se
cache, en ce corps étrange ; il
est tranquille, il grince.

Goethe.



Le lendemain, Desreynes redescendit à la chambre de Pierre et le trouva prêt à sortir ; il demanda à l’accompagner et reçut un congé glacial.

Il vivait au milieu de transes perpétuelles.

— Je le gêne.

Découragé, il songea à mourir ; mais il songea aussi qu’il avait son devoir à remplir jusqu’au bout, et que le droit de se tuer ne lui appartenait plus.

Il fallait arracher Arsemar à cette contemplation de son néant, l’enlever de cette ville satanique, le délivrer de l’obsession ; par douceur ou par force, il y fallait parvenir à tout prix.

Il rassembla son courage et aborda résolument son ami.

— Pierre, nous allons partir.

— Non !

— Mais tu te martyrises, c’est un suicide, cette vie !