Page:Gray - Le Cimetière de campagne, 1805.djvu/10

Cette page a été validée par deux contributeurs.



PRÉFACE.


Il existe déjà dans la langue française plusieurs traductions en vers de cette élégie célèbre ; mais celles qui ont été publiées semblent plutôt des paraphrases que des traductions. Nous avons de plus quelques morceaux de poésie dont elle a évidemment donné l’idée : il en est même qui, sans égaler l’ouvrage du poète anglais pour la plénitude des pensées et l’énergique précision du style, sont du moins fort remarquables par l’élégance et l’harmonie.

En donnant au public cette version nouvelle, composée il y a plusieurs années, je fais imprimer les vers anglais à côté des vers français. On pourra voir d’un coup-d’œil ce que j’ai cru devoir supprimer, changer, ajouter ; on jugera si j’ai su garder un juste milieu entre une imitation infidèle et une traduction servile. J’ai craint pour l’élégie entière la monotonie des stances ; j’ai conservé seulement dans l’épitaphe ces formes de poésie qui m’ont paru lui convenir. J’ai travaillé cette pièce avec soin ; mais, en quelque genre que ce soit, je n’ai jamais donné mes écrits que comme des essais susceptibles d’un perfectionnement graduel. Je serai disposé dans tous les temps