Ouvrir le menu principal

Page:Grave - Les Aventures de Nono.djvu/93

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


VI


FIN DE SOIRÉE


Les enfants avaient couru à la remise où l’on conservait les outils et les accessoires, et là, aidés de Labor, et de quelques-uns de ses petits génies, ils en tirèrent des poteaux, des bâches, qu‘ils apporteront sur l’esplanade.

Là ils dressèrent une immense tente carrée faisant face aux marches du perron qui devaient servir de gradins pour les spectateurs.

Nono était émerveillé de voir courir les lutins de Labor ; avec leur aide, les mâts les plus lourds étaient soulevés par une demi-dou-