Ouvrir le menu principal

Page:Grave - Les Aventures de Nono.djvu/77

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


dise, et, malgré cela, emplir sa corbeille et celle de Sandy qui était descendu, il y avait déjà longtemps, s’étant rappelé que personne n’avait parlé d’aller cueillir des feuilles. Il en fallait pour décorer les fruits à table. Il avait laissé sa corbeille à Nono pour aller vers les treilles où il choisit les plus belles feuilles.

Comme Nono s’attardait à picorer de ci, de là, quelques groseilles, Mab qui avait fini sa récolte depuis longtemps, le prit par la main, l’entraînant vers la place où Nono avait aperçu Labor et où chacun des enfants rapportait sa moisson, qu’il versait sur la pelouse pour la ranger ensuite en pyramide dans les corbeilles.

Personne, en effet, n’avait pensé à faire provision de feuilles, aussi Sandy fut-il acclamé de tous lorsqu’il arriva avec une ample provision.

Quand les corbeilles furent garnies, et bien parées, les enfants se dirigèrent vers le château que Nono n’avait fait qu’entrevoir à sa descente du char.