Ouvrir le menu principal

Page:Grave - Les Aventures de Nono.djvu/353

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ils avaient résolu de ne pas se quitter un seul instant.

Le lendemain, ils partirent donc pour commencer leur enquête, guidés par l’hirondelle.

Mais ce jour-là, soit que l’enfant à la musique ne fût pas sorti, soit qu’il ne fût pas dehors aux instants où ils passèrent et repassèrent, ils rentrèrent le soir, harassés, sans avoir rien pu découvrir.

Ce n’est que le cinquième jour, toujours guidés par l'hirondelle, qu'ils finirent par trouver sur le pas de la porte de notre ancienne connaissance le tailleur, l’enfant au milieu de cinq ou six galopins de son âge, les régalant de musique.

Ne sachant comment interroger le tailleur, Hans imagina de découdre son habit et d‘entrer pour le faire raccommoder. Et pendant que le tailleur s’escrimait, Hans amena la conversation sur le merveilleux accordéon, disant qu’il connaissait le pays où on en fabriquait de semblables.

Le tailleur dit qu’il lui avait été laissé, par