Ouvrir le menu principal

Page:Grave - Les Aventures de Nono.djvu/317

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ample moisson de gros sous. Alors, pour continuer leur rôle, Mab fit la toilette de Penmoch ; puis, prenant son tambourin, elle dansa avec lui, pendant que Hans jouait de la clarinette.

Penmoch eut encore plus de succès que l’hymne, lorsqu’il fit la quête lui-même.

Tout en jouant et en dansant, Hans et Mab regardaient si, parmi la foule, ils n’apercevaient pas les traits de leur ami ; mais rien que des visages indifférents. Dans le dernier morceau qu’ils jouèrent, ils intercalèrent un des chants d’Autonomie, le plus susceptible d’attirer l‘attention de leur ami. Mais le concert fini, emballèrent lentement leurs instruments, sans que rien leur décelât que leur appel eût été entendu.

Cependant un des habitants, qu’à sa mine cossue on pouvait reconnaître pour un des riches propriétaires de l’endroit, vint les trouver et leur promit une pièce d‘or s’ils voulaient venir chez lui. Il régalait ce soir là des amis, et il voulait réserver pour ses invités cette distraction surgie inopinément.