Ouvrir le menu principal

Page:Grave - Les Aventures de Nono.djvu/277

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


XIX


LE JUGEMENT



Des jours et des jours se passèrent encore. Puis un matin quatre piquiers vinrent le chercher, lui firent traverser un couloir souterrain, monter un escalier, traverser des couloirs et entrer enfin dans une grande salle pleine de monde.

D‘autres soldats avec des piques, comme ceux qui l’avaient conduit, étaient disséminés aux quatre coins de la salle.

On fit entrer le prisonnier dans une espèce de