Page:Grangé et Millaud - Les hannetons.pdf/50

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



DEUXIÈME RÉGISSEUR, accourant.

Arrêtez ! l’administration ne vous demande que cinq minutes ! notre ténor chargé du rôle d’Arnold est grippé. (Murmures.) Mais à la place de Guillaume Tell, nous allons vous donner la Favorite, par un de nos autres ténors que l’on vient de faire prévenir.


LES SPECTATEURS.

Allons voir jouer la Favorite !…


PREMIER RÉGISSEUR, accourant.

Arrêtez ! tous nos ténors sont malades… On rendra l’argent.


LES SPECTATEURS.

Non, non, pas de relâche !


LE PRINTEMPS, accourant en costume de cour.

Arrêtez ! l’administration dans sa sage prévoyance ne rendra pas l’argent… mais elle nous permet de visiter l’intérieur de l’Opéra moyennant dix francs de plus.


TOUS.

Accepté !


CHŒUR.
Air : de Croquefer.
––––––A défaut de ténors fameux,
––––––Et de grands airs mélodieux,
––––––Voyons l’Opéra par les yeux !
––––––––––C’est merveilleux !

Tout le monde sort, moins le Printemps.


Scène III

LE PRINTEMPS, seul, puis L’ALLUMEUR DE GAZ, puis URANIE.



LE PRINTEMPS.

Pas de pièce ! si c’est pour cela que j’ai pris ce beau costume !… avec ça que j’ai eu assez de mal à y entrer… Il faut qu’on me rende mon argent… Ah ! je dépense beaucoup d’argent chez les tailleurs !… mais où est le chevalier de la claque ?

Il se heurte à l’allumeur qui entre.


L’ALLUMEUR.

Monsieur, l’avez-vous vue ?


LE PRINTEMPS.

Je le cherche.


L’ALLUMEUR.

Uranie ?… avez-vous vu Uranie ?


LE PRINTEMPS.

Il s’appelle Uranie, le chef de claque ?