Page:Grandville - Cent Proverbes, 1845.djvu/66

Cette page a été validée par deux contributeurs.
40
IL FAUT AMADOUER LA POULE

En même temps, il lui met dans la main un papier en forme de triangle, sur lequel elle jette machinalement les yeux.

Ô surprise ! ô joie ! qui l’eût pensé ? Ô sublime adresse d’une âme sensible, qui ne s’arrête devant aucune espèce de désagrément, d’abnégation ni de ficelle !

Euphrosine, transportée tout à coup du dernier paroxysme de la désolation au faîte de l’enchantement, a lu sur le papier triangulaire, destiné à former la plus belle papillote du tour de madame Louchard, ce proverbe, ce proverbe du bonheur qui la rend à la vie en lui expliquant de point en point la conduite du coiffeur :

Il faut amadouer la poule pour avoir les poussins.


Grandville Cent Proverbes page31 (cropped)-2.png