Page:Grandville - Cent Proverbes, 1845.djvu/447

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


taille

MURAILLE BLANCHE
PAPIER DE FOU


----


(La scène se passe à Lisbonne et dans ses environs.)


JOURNÉE PREMIÈRE.


— Le jardin de don Manrique d’Almeïda. —


Don Manrique, seul. — Dans quel temps vivons-nous, grand Dieu ! Jamais on n’a vu tant d’impôts et tant de supplices ! Non seulement le bas peuple, mais aussi la noblesse est appelée à porter le fardeau. Un roi cruel ne se contente plus de notre sang ; il a soif de nos