Page:Grandville - Cent Proverbes, 1845.djvu/374

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Grandville Cent Proverbes page51 (cropped)-1.png


QUI VEUT ÊTRE RICHE EN UN AN
AU BOUT DE SIX MOIS EST PENDU.


----


Plusieurs jeunes gens buvaient du thé, mangeaient des sandwich et fumaient dans un salon élégant de la Chaussée-d’Antin. Au laisser-aller de leurs discours, à la désinvolture de leurs poses, à l’animation de leur visage, il était aisé de comprendre qu’ils venaient de dîner longtemps et bien. Quelques-uns d’entre eux effleuraient à peine leur majorité ; de blondes moustaches ombrageaient mollement leurs lèvres, et sur l’ivoire poli