Page:Grandville - Cent Proverbes, 1845.djvu/248

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
186
BREBIS COMPTÉES, ETC.

naïveté ; je les ai au contraire laissées entièrement libres ; je me suis contenté d’invoquer un vieux proverbe dont j’ai reconnu la vérité quand j’étais berger, et qui m’a appris par expérience que :


Brebis comptées, le loup les mange.
Grandville - Cent Proverbes, 1845 (page 242 crop).jpg