Page:Grandville - Cent Proverbes, 1845.djvu/174

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Grandville Cent Proverbes page127 (cropped)-1.png

CHAQUE POTIER
VANTE SON POT


----


Le 15 avril 1844, M. Deslongrais fit appeler dans son cabinet son neveu, Gabriel Maugis.

— Mon ami, dit-il au jeune homme en tirant sa montre, il est midi, et c’est aujourd’hui le 15 avril ; tu es majeur depuis un quart d’heure. Je t’aurais fait prier cinq minutes plus tôt de passer dans ce cabinet, s’il ne m’avait fallu ce temps pour liquider mes comptes de tutelle. Toutes les