Page:Gracian - Le Héros, trad de Courbeville, 1725.djvu/87

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


crimes étranges que lui inspire son changement de religion. La fureur brutale de Rodrigue bouleverse l’un des plus beaux royaumes du monde, que la piété de Pélage et le zèle de Ferdinand relèvent après cela de sa décadence honteuse. La grandeur de la maison d’Autriche s’est établie sur la religion et sur la bravoure de ses premiers fondateurs, et cette grandeur subsistera, tant que ces deux fondements subsisteront.