Page:Gourmont - La Belgique littéraire, 1915.djvu/85

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




IV

CAMILLE LEMONNIER ET LE ROMAN


Verhaeren n’est pas toute la poésie de la Belgique, pas plus que Maeterlinck n’en est toute la philosophie ni tout le dramatique. Ils sont, à cette heure, les plus hauts représentants de la Belgique littéraire, mais ils ne furent pas les premiers en date. J’ai parlé du mouvement poétique avant et après Verhaeren, je songe maintenant à l’art de la prose, au développement de la pensée avant et après Maeterlinck. Avant lui, un homme fut célèbre qui se