Page:Giraudoux - Adorable Clio.djvu/251

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


de leur grand-père, qui mange à nouveau des bonbons ; du côté du soleil, les animaux, chiens et chats, dorment et courent, vivent au large. C’est sur leur trottoir que je vais ; à chaque minute, un des trois millions de moineaux part sous mes pas…

Il est midi. Un vent léger remue les platanes ; en appuyant du doigt sur son œil, on voit toutes choses avec un contour doré ; le vin est rose dans les carafes ; la nappe est blanche sous l’argent et sous les cerises…

Ce que je fais ? Ce que je suis ?

Je suis un vainqueur, le dimanche à midi.



Juillet 1919.