Page:Giraudoux - Adorable Clio.djvu/236

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ce qui se rapporte au temps. Un canon d’Asie, plus étroit que le Français d’un millimètre, l’attaquait avec furie, et, dilaté, s’apaisait. Chacun, sûr de sa mort, passait et confiait sa lettre d’adieu à son voisin de droite, immortel.

Journée de cire, journée lisse. Quel relief, quel soir de jeune femme en France appliquer contre toi, pour que renaisse un jour notre âme double, notre langage double… et, avec les taxis rapides, Paris !…



Mai 1915.