Page:Giraudoux - Adorable Clio.djvu/151

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


chaleur, l’espoir : sec le fond d’un porte-feuille, sec un paquet de lettres dans du caoutchouc, sèches les allumettes mêmes, le feu même… Juste la victoire : nous sentons qu’elle fut gagnée parce que, à une minute précise, nous avons été plus prudents et plus fougueux, plus rusés et plus loyaux, plus haineux et plus magnanimes que les Allemands, et le plateau a subitement penché pour nous, la matinée où tous nos morts étaient plus beaux, plus grands que les leurs. Juste la guerre… On s’est toujours battu… Justes — tant pis ! — ces mitrailleuses qui, là-bas, à l’extrême-droite, commencent à découdre notre ligne de paix ; et nous attendons sans crainte, nous nous ramassons sur ce qui nous reste de cœur, nous courbons le dos de façon à bien être un nœud d’arrêt sur cette déchirure…

Soudain tout est injuste… Les sillons nous avons à les enjamber, nous avons à suivre les ruisseaux… Injuste cet ordre de halte que nous sentons arriver de trop loin,