Page:Giraudoux - Adorable Clio.djvu/106

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


L’avenue est claire et chaude ; le croissant de la lune est tourné vers la terre et déverse sur Châteauroux seul son éclat ; à droite les tilleuls embaument, à gauche les jasmins… Châteauroux seul est embaumé. Heureux, heureux mon voisin l’adjudant qui n’avait aux saluts et aux souhaits qu’à répondre le dernier mot… Au proviseur disparu, voilà que je répète toute sa phrase, j’y ajoute même une syllabe :

— Mon enfance, adieu !