Page:Gibbon - Histoire de la décadence et de la chute de l'Empire romain, traduction Guizot, tome 4.djvu/469

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Ses succès.

Les plaines sablonneuses de la Mésopotamie étaient abandonnées aux gazelles et aux onagres du désert ; mais des villes très-peuplées et de jolis villages couvraient les bords de l’Euphrate et les îles que forme ce fleuve. La ville d’Annah ou Anatho[1], résidence actuelle d’un émir arabe, est composée de deux longues rues ; son enceinte, que la nature elle-même a fortifiée, renferme une petite île, et un terrain fertile et assez considérable, sur l’un et l’autre côté de l’Euphrate. Les braves habitans d’Anatho montraient quelque disposition à arrêter la marche de Julien ; mais les douces remontrances du prince Hormisdas, la vue effrayante de la flotte et de l’armée qui s’approchaient, les détournèrent de ce fatal dessein. Ils implorèrent et éprouvèrent la clémence de l’empereur ; il les transporta dans un territoire avantageusement situé, près de Chalcis en Syrie, et il donna à Pusœus, leur gouverneur, une place distinguée dans son service et dans son amitié. Mais l’imprenable forteresse de Thilutha se voyait en état de dédaigner la menace d’un siége, et il fallut que l’empereur se contentât de la promesse insultante, que lorsqu’il aurait subjugué les provinces intérieures de la Perse, Thilutha ne refuserait plus d’embellir son triomphe. Les

  1. Voyez les Voyages de Tavernier, part. I, l. III, p. 316, et surtout les Viaggi di Pietro della Valle, t. I, lettr. 17, p. 671, etc. Il ignorait l’ancien nom et l’ancien état de Hannah. Il est rare que nos voyageurs aient cherché à s’instruire d’avance sur les pays qu’ils vont parcourir. Shaw et Tournefort méritent une exception qui leur fait honneur.