Page:Gavarni - Grandville - Le Diable à Paris, tome 4.djvu/86

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


— Oh ! charmant, dit Lise avec effort, vous ne pensez pas à ce que vous dites ; mais j’y tiens beaucoup.

— C’est un souvenir peut-être ?

— Ah oui ! répondit-elle en levant les yeux au ciel, c’est un bon souvenir »

— Et la devise écrite sur ce bijou vous le rappelle sans doute ?

— Oui, monsieur le marquis, repartit Lise avec une douce dignité.

— Ce qu’on veut, on le peut, dit cette devise.

— Oui, monsieur le marquis, ce qu’on veut on le peut, répéta Lise avec un soupir mal étouffé.

— C’est avoir une grande confiance en sa propre force, que d’adopter une pareille devise, ajouta Léonce.

— Jusqu’à présent elle ne m’a pas manqué, et j’espère qu’elle ne me manquera pas, répondit Lise avec une émotion extrême.

— En avez-vous besoin ?

— Nous ne dansons pas, monsieur ? » dit Lise.

Léonce enlaça la belle enfant dans un de ses bras, et prit dans sa main la main où elle tenait ce talisman.

Ils dansèrent ainsi, lui, la dévorant du regard ; elle, les yeux baissés, le visage sérieux.

Tout à coup une larme quitta les paupières de Lise, et descendit sur sa joue.

Léonce éprouva un saisissement douloureux, et entraînant Lise dans une petite pièce où se trouvait une table de bouillotte, il lui dit :

« Je vous ai offensée, mademoiselle ?

— Non, monsieur, non.

— Mais pourquoi pleurez-vous ?

— Mais je ne pleure pas, monsieur.

— Écoutez, mademoiselle, lui dit Léonce avec un accent plein de franchise, je ne sais ce que j’ai pu faire ou dire qui vous ait blessée ; mais si cela m’est arrivé malgré moi, je vous en demande pardon, et je vous jure qu’un tel dessein était bien loin de mon cœur. »

Lise le regarda attentivement, et répondit avec un triste sourire :

« Oh ! mon Dieu, tenez, monsieur, ne faites pas attention à ce que je dis ni à ce que je fais. Voyez-vous, c’est qu’étant enfant j’étais toujours si faible, si souffrante, qu’on m’a laissé tous mes défauts, et parmi ceux-là il faut compter une susceptibilité ridicule… sotte…

— Mais en quoi ai-je pu la blesser, cette susceptibilité ?