Page:Gavarni - Grandville - Le Diable à Paris, tome 4.djvu/67

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Lise ne répondit pas, mais elle redevint triste, ne parla plus et pensa que sa toilette, dont elle avait d’abord été si ravie, n’était peut-être pas si charmante qu’elle l’avait, pensé. Mais Lise n’était pas d’un âge et d’un caractère à ce qu’une pareille préoccupation durât bien longtemps, et à peine était-elle dans la maison qu elle avait jeté de côté toutes ces craintes vagues, et qu’elle s’était écriée :

« Ah ! mais non ! je veux être gaie aujourd’hui. »

Et, sans qu’il fût besoin de plus longs raisonnements, elle se délivra de la pensée du beau marquis, et se promit bien de s’amuser à son nez, et comme s’il était un jeune homme tout comme un autre.

Quant à Léonce, dès qu’il fut seul, il hésita de nouveau à reparaître à la noce.

Quelque bonne opinion qu’il eût de lui-même, il comprenait bien qu’il n’y avait rien à faire en ce jour pour lui près de cette petite fille, et ce jour ne pouvait pas avoir de lendemain. Qu’irait-il faire dans cette famille de plumassiers ? et, si on n’osait le mettre à la porte, de quel air l’y recevrait-on ?

Décidément, tout cela n’avait pas le sens commun ; et ce qu’il avait de mieux à faire, c’était d’écrire, en rentrant chez lui un billet d’excuse, et de dîner à six heures au café de Paris, au lieu d’aller au Cadran-Bleu où se faisait la noce.

Mais ce juste raisonnement n’arrivait à l’esprit de Sterny qu’à travers l’image de Lise, et cette image était si charmante !

VI

Il serait difficile de dite tous les rêves qui passèrent par la tête du lion à mesure qu’il se rappelait cette précieuse beauté ; se faire aimer de cette belle fille, l’enlever à sa famille, se battre contre quelque frère inconnu, subir même un procès scandaleux contre sa famille, faire parler de lui dans les journaux, être condamné pour séduction par les tribunaux et être absous par le monde, à qui une si merveilleuse beauté rendait un pareil crime excusable, trouver dans cette passion une renommée à désoler tous ses amis, tout cela le tentait grandement ; mais presque aussitôt il mesurait les obstacles, comptait les difficultés insurmontables, et rejetait bien loin pareille idée, non comme coupable, mais comme impossible.